top of page

Vidéo-conférence sur le Zanskar

Le samedi 14 mai 2022 j’ai animé une vidéoconférence basée sur un film dont le titre est « Zanskar, le chemin des glaces ». Nous étions une cinquantaine et cette animation organisée par le CAP s’est déroulée de la façon suivante.


Géographie et géopolitique


J’ai d’abord présenté rapidement où se trouvait le Zanskar, région que j’ai eu la chance de découvrir lors d’un voyage effectué durant l’été 2008.

Ce massif montagneux, d’une superficie égale à 1,5 fois celle des Bouches-du-Rhône, est habité par environ 20 000 personnes. Il se trouve tout à fait au nord de l’Inde dans l’État du Cachemire à proximité à la fois du Pakistan et de la Chine.

J’ai évoqué les tensions géopolitiques de cette région, ainsi que la spécificité de ce massif : son seul moyen de communiquer physiquement avec l’extérieur est constitué par une mauvaise piste, utilisable seulement en véhicule 4 x 4, qui franchit un col situé à 4 400 m d’altitude. Dès les premières neiges, ce col est fermé et le Zanskar se retrouve coupé du reste du monde pendant environ neuf mois dans l’année. Il est entouré de hautes montagnes situées entre 5 000 m et 7 000 m d’altitude et se trouve être le contrefort ouest de l’Himalaya.


Ce massif est culturellement entièrement rattaché au bouddhisme tibétain (branche du bouddhisme dont le chef spirituel est le Dalaï-lama) et on y rencontre de nombreux moines ; on y voit aussi plusieurs monastères bouddhistes accrochés de façon spectaculaire dans des falaises.


L’eau qui coule des montagnes qui encerclent le plateau du Zanskar (situé vers 3 100 m d’altitude) s’évacue par une gorge profonde longue d’environ 110 km qui rejoint le Ladakh.

Le fleuve Zanskar coule dans cette gorge avec un très fort débit et rejoint l’Indus qui irrigue le Ladakh. Le débit est impressionnant et cette gorge est impraticable presque toute l’année. En plein hiver les températures baissent énormément (jusqu’à -35° C) et de la glace se forme dans cette gorge permettant, pendant quelques semaines, à des caravanes de rejoindre Leh, capitale du Ladakh, ou d’en revenir.


A propos du film

Le film magnifique qui a été projeté a été réalisé par des cinéastes professionnels français (la famille Lapied) et a reçu différents prix dans des festivals de films de montagne ou d’aventure.

Il dure 1h30’ et suit le cheminement de trois caravanes distinctes empruntant cette gorge durant l’hiver, dont l’une d’elles avec de jeunes enfants.

Le trajet au fond de cette gorge dure entre 5 et 15 jours en fonction des conditions (présence ou pas d’enfants, conditions de la glace au fond de la gorge…) avec bivouacs dans des grottes situées le long du parcours.

Ce film suit au plus près ces caravanes et montre l’extrême résilience et la joie de vivre de ces populations qui vivent dans des conditions particulièrement dures, voire extrêmes, en hiver.


Un film apprécié


Ce film remarquable a été très apprécié par les participants et le CAP a offert un pot amical pour clôturer cette séance.

On va voir comment il sera possible de renouveler de telles animations dans l’avenir (une séance de ce type par trimestre par exemple ?).

Marc Lassalle


Voici deux liens intéressants :


Crédit photos : Marc Lassalle

58 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários