Les Basses Gorges du Verdon

Quinson

Cotation : P1+ T1

Dénivelé cumulé : 350 m

Temps de marche: 3 h 30

Longueur : 10 km

Randonnée Carry le Rouet

Très belle randonnée qui descend les basses gorges du Verdon en suivant le sentier du garde-canal le long de l'ancien canal du Verdon (voir carte). Il y a de nombreux escaliers métalliques ou taillés dans la roche (montant ou descendant), et quelques petits passages où un minimum d'attention est requis.

A noter sur le parcours de remarquables points de vue, mais aussi un petit musée de l'histoire du canal. 

L'ancien canal traverse de nombreux tunnel dont l'accès est fermé (protection des chauves-souris), sauf un, d'une centaine de mètres, qu'il faudra traverser (nécessité de dispose d'un éclairage). 

Le sentier remonte ensuite en sous bois, puis par un sentier caillouteux jusqu’à la chapelle Sainte Maxime (sommet de la randonnée offrant une vue plongeante sur le ravin Ste Maxime).

L'endroit est tout à fait adapté pour un pique-nique. 

Le retour s'effectue en reprenant en sens inverse le sentier menant à la chapelle. Il rejoint ensuite par une large piste qui traverse le plateau de Mallasoque et retourne au point de départ par une descente caillouteuse.

Remarque: La piste se sépare en 2 branches équivalentes dont l'une est plus proche du Verdon et permet pour ceux qui le souhaitent de bifurquer sur la gauche au carrefour de la draille des Vaches, pour rejoindre, par un sentier caillouteux et pentu, le chemin du garde-canal et ainsi retourner au parking en longeant à nouveau le Verdon (ce n'est pas cette option qui a été retenue sur la trace jointe). 


Le stationnement se fait juste avant de rentrer dans la commune de Quinson et de traverser le Verdon (GPS Google Maps: Chemin du Pont, 83670 Montmeyan).

Une quinzaine de randonneurs ont participé à cette randonnée organisée par Jean-Claude Micaelli le 27 septembre 2022. Belle journée ensoleillée avec un peu de monde au niveau de la Chapelle à l'heure du pique-nique.

Cette randonnée avait déjà été organisée par Jean-Claude Micaelli le 24 septembre 2019