top of page

À la découverte de l’histoire de l’eau en Provence

Josette partage avec nous son expérience suite à sa visite le 16 février 2024 du château du Tholonet, siège de la Société du Canal de Provence. Deux visites ont été organisées par le CAP en janvier et en février 2024 permettant à une quarantaine d'adhérents de découvrir ce magnifique lieu.

"Nous découvrons le château dans son écrin de verdure, fait de platanes séculaires se reflétant dans des bassins peints par Cezanne.


Résidence d’été, il accueillait l’aristocratie provençale pour des bals et des représentations théâtrales. Le reste de l’année l’activité agricole y était intense (cultures, production de farine et d’huile).


Nos deux charmants guides nous emmènent tout d’abord dans la « serre », un espace d'exposition imaginé par la Société du Canal de Provence, où ils nous racontent le parcours de l’eau en Provence, les différents canaux (de Provence, de Marseille et du Verdon), la flore méditerranéenne, l’irrigation des cultures.


Puis c’est l’histoire de la Bastide avec le castrum du moyen-âge dons nous apercevons quelques rares restes sur la colline, les différents propriétaires et leurs aménagements successifs : Albertas, de Jarente, Galliffet, Pichard et Bovis*.



Nous découvrons l’escalier, la salle à manger avec sa cheminée et son sol en céramiques et la salle de bains d’Emilie de Mirabeau dont un Galliffet s’était entiché.


Ensuite, ce sont les fausses ruines, les faux rochers et la fausse porte fermée qui attirent notre attention ; il s’agit de trompe-l’oeil architecturaux qui étaient à la mode au XIXe siècle.



Nous terminons la visite par le barrage romain au dessus de la Cause**, les ruines du moulin à aubes qui produisait de la farine, et nous apercevons une première victime : un platane couché au sol terrassé par le chancre."


Josette Poitrasson


* Le château fut confisqué à la famille Galliffet lors de la révolution de 1789. Il sera rendu à la famille en 1804 dans un état lamentable. C’est dans ce piteux état qu’il sera revendu en 1885 à Adrien Pichard, un industriel marseillais. En 1913, c’est la famille Bovis qui en fera l’acquisition.


** La Cause est une rivière qui prend sa source sur le flanc Nord-Est de la montagne Sainte-Victoire. Elle se nomme alors l’Infernet, ou ruisseau des Infernets. Au Tholonet elle change de nom pour devenir la Cause. elle se jette dans l'Arc à Palette.


 

Nouvelle opportunité de visite

Dimanche 24 mars 2024 à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Eau 2024 « L’eau pour la paix », la Société du Canal de Provence (SCP) et l'INRAE ouvrent leurs portes pour vous faire découvrir les coulisses de la gestion de l’eau en Provence et les solutions qui existent pour assurer la disponibilité et la préservation de la ressource.


Informations et inscriptions



141 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios